avril 10

Alain Bouchez   Enseignant de philosophie

1962, 13 ans : Georges Politzer.
2014, 65 ans : Michel Onfray…
En tout temps : Michel Eyquem de Montaigne.

Une façon courte de décrire le cheminement d’une passion…

Au moment de m’inscrire à l’université, tout m’intéressait : ce refus de me spécialiser lors de mes études universitaires m’a décidé en 1970 à m’inscrire au baccalauréat en Philosophie à l’Université Laval.

Là, on pouvait discuter de science, de savoirs, de morale, d’art, de politique, d’engagement, bref de l’homme…

Savoir quel métier s’ensuivrait m’importait peu. Le hasard (ou serait-ce le destin? Merci Nietzsche!) s’en chargerait. Seulement connaitre comprendre et agir… J’étais (et je suis encore!) de ceux qui croient qu’on peut étudier à l’université pour le simple plaisir de savoir!

Je ne suis jamais mort de faim, je n’ai jamais dormi dehors.

Par contre, environ 10 000 étudiants m’ont permis de jouir du bonheur de transmettre cette passion: professeur de philosophie au cégep de Lévis-Lauzon pendant 35 ans, il y en a eu, des questions, des regards intenses, curieux ou même amusés, et parfois des décisions de reprendre le flambeau philosophique.

Et avoir étudié en philosophie m’a rendu de grands services d’abord lorsque je suis retourné aux études pour une Maîtrise en Aménagement du Territoire (ATDR) à Laval encore, après avoir été actif en politique dans un parti municipal avec Jean Paul L’Allier, et que nous devions orienter la politique du parti, entre rêve et réalités, entre idéaux et possibilités.

Enfin, quand j’ai été demandé par une municipalité pour refondre ses règlements afin d’y mettre de l’ordre et donner une couleur à son développement…

Bref, la philosophie me permet d’aborder le réel avec en tête des principes et des idéaux, en essayant de ne pas être victime des faiseurs d’images, des simplismes idéologiques ou des effets de mode.

A ma retraite de prof maintenant, continuer à questionner et lire, discuter, font partie de mon quotidien.

Cependant, il me reste un rêve : pouvoir écouter toutes les semaines à Télé-Québec une émission consacrée à la philosophie, un peu comme François Busnel le fait pour la littérature à la Grand Librairie sur TV5… Mais quand?

Alain Bouchez
Baccalauréat en philosophie
Maîtrise en aménagement du territoire